La MFCA-SSAM en première ligne pour la lutte et la prévention contre le CORONAVIRUS !

La MFCA-SSAM en première ligne pour la lutte et la prévention contre le CORONAVIRUS !

La MFCA-SSAM en première ligne pour la lutte et la prévention contre le CORONAVIRUS !

– Des centres de santé mobilisés !

L’ensemble de nos centres de santé polyvalents participe aux actions et organisations pilotées par les délégations territoriales de l’ARS Grand Est et les instances départementales des Ordres des Médecins et des Chirurgiens-dentistes. Dans ce contexte exceptionnel, nos activités sont maintenues au strict nécessaire demandé par les autorités, en faisant de la santé pour tous, patients comme collaborateurs, notre priorité absolue.

Nos chirurgiens-dentistes régulent les appels/mails de leur patientèle et, pour certains, participent aux gardes afin d’assurer les permanences de soins urgents à tour de rôle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos médecins généralistes assurent également leurs consultations physiquement, mais surtout par téléphone ou téléconsultations, la plupart des cabinets médicaux étant désormais « connectés ».

Dans la Marne ils participent également aux consultations dédiées aux patients fortement suspectés COVID-19, installées au sein des centres hospitaliers de Reims, Chalons en Champagne. Enfin, cette organisation particulière, passage entre le médecin généraliste, et l’hôpital, sera déployée à Vitry le François au sein de notre centre de santé vitryat : c’est là encore une marque de reconnaissance de la part de l’ARS, de l’hôpital et des professionnels libéraux.

Un objectif pour tous : ne pas surcharger les SAMU-Centres 15 déjà débordés. Et continuer la prise en charge des soins classiques qui ne peuvent être déportés, ou gérés à distance. Avec un mot d’ordre : protéger nos personnels.

– Des intervenants à domicile exemplaires !

Dans une crise sanitaire telle que nous en connaissons une, assurer les prestations de Services de Soins Infirmiers à Domicile ou d’Hospitalisation à Domicile dans un environnement particulièrement anxiogène était une gageur que nos aides soignantes et infirmières relèvent de façon remarquable.

Tout d’abord parce qu’elles travaillent très souvent seules, dans l’environnement familial des patients régulièrement visités par des proches susceptibles d’être porteurs du virus.

Ensuite parce que les services du domicile ont été parmi les derniers acteurs à être dotés d’équipements de protection individuelle (masques et solutions hydro-alcooliques notamment). Bravo à la solidarité de nos différents services, pharmacies, centres de santé, EHPAD, qui ont joué le jeu de la solidarité en se dépannant régulièrement les uns et les autres pour que les interventions se fassent avec un maximum de sécurité pour le patient comme pour nos salariés.

– Un accompagnement social renforcé des résidents d’EHPAD !

Très tôt, les EHPAD mutualistes du Pré du Sart et de Château Marcadet ont mis en place les dispositions nécessaires à la non-contamination des résidents. Dès le mois de février, les premières mesures-barrières étaient instaurées et début mars, les accès étaient interdits à toute personne extérieure, y compris aux familles. Les personnels sont, aujourd’hui, doté de masques, gants et gels hydro alcooliques.

Cet éloignement des proches a bien sûr un impact psychologique important sur nos résidents. Aussi de nombreuses actions sont menées afin de compenser en partie cette situation :

Partage de photos sur le site Facebook des établissements ou envoyés sur les messageries et téléphones des familles, liaisons vidéos tous les après-midi, appels téléphoniques…. Toutes les équipes des EHPAD sont mobilisées pour le bien-être des résidents et aider à rompre cet isolement familial exceptionnel mais bien compréhensible.

– Les équipes du CHRS sont aussi mobilisées
 
Déjà complexe au quotidien, l’accompagnement des personnes fragilisées par la vie ou en rupture de vie sociale s’intensifie par un rôle actif dans ces situations de confinement.
Prévenir et éduquer les personnes en marge de la société ou décrochées des codes sociaux classiques, à respecter les gestes barrières dans les rues et les inciter à rester à domicile, que cohabitation et proximité ne favorisent pas, voilà les enjeux nouveaux que relèvent les équipes éducatives du CHRS Voltaire tous les jours : Passer d’actions d’insertion sociale à « isolement  social » est un changement important auquel elles doivent s’adapter. Elles veillent également à prévenir, anticiper les risques de violence familiale que la durée du confinement  pourrait entraîner.
Leur rôle est d’autant plus méritant que, « parent pauvre » du médico-social, l’accompagnement social n’est pas la priorité en matière de fourniture des Equipements de Protections Individuels. Là aussi, la solidarité entre nos établissements jouent pour assurer masques et gels hydro-alcooliques aux équipes de Voltaire.

– Les pharmacies s’adaptent à la situation !

Bien évidemment, la fourniture de médicaments reste une priorité pour la MFCA-SSAM , qui a, bien sûr, intégré ses officines de Reims, Troyes et Ste Savine, dans les dispositifs de distribution des masques de protection, chirurgicaux ou FFP2, contrôlés par l’Etat et à destination des professionnels de santé de ville.

Nous avons organisé la délivrance des médicament en mettant en place des mesures de prévention telles que l’accès à l’officine à un nombre maximum de clients (3 maximum), en faisant respecter les distances de sécurité et en équipant pharmaciens et préparateurs de masques et gants jetables.

Nous avons également adapté les organisations des équipes et les horaires d’ouverture à la réalité de la fréquentation, les cabinets médicaux de proximité étant presque tous fermés et les mesures de confinement impactant la venue en officine. En contrepartie, nous développons notre prestation de livraison à domicile, de plus en plus sollicitée et qui le sera encore davantage avec les solutions de transmission sécurisée des ordonnances mises en place.

– Télétravail, et chômage partiel sont aussi d’actualité !

Dans un contexte de confinement partiel , seules les activités vitales à la santé de la population sont maintenues.

Tous les autres secteurs, l’optique, l’audition, les consultations de médecine spécialisée ou paramédicales sont aujourd’hui arrêtés.

Les services supports restent, quant à eux, fonctionnels, pour une partie de leur temps uniquement, grâce au télétravail. Une organisation est mise en place permettant l’envoi des documents nécessaires à leurs missions au domicile de chacun.

Néanmoins, la réduction conséquente des activités des pôles SPR et Biens Médicaux ainsi que des services supports nous contraint à mettre en place, dès à présent, un dispositif de mise au chômage partiel des collaborateurs qui se retrouvent, totalement ou partiellement, dans l’incapacité d’accéder à leur poste de travail au regard des mesures de prévention et de sécurité qui leur sont imposées.

Message du Président de la MFCA-SSAM : 

Nos SSAM dans ce contexte de crise inédit, restent donc fortement mobilisés, avec des activités adaptées, des mesures de sécurité renforcées, et des organisations totalement repensées.

Nous éprouvons de la gratitude et de l’admiration pour l’ensemble de nos personnels soignants mais aussi pour les personnels d’accueil, secrétaires, mobilisés, impliqués et réactifs. Nos valeurs mutualistes prennent dans ce contexte tout leur sens tant la solidarité entre équipes dans ces moments particuliers est forte.

Elles témoignent aussi de l’engagement de nos professionnels à assurer les soins pour tous, dans des conditions qui permettent leur sécurité, et celles des patients/résidents/clients accueillis.

Merci à tous ceux qui font la force de nos SSAM !

Olivier BLAUD
Président MFCA-SSAM

admin